Comment mobiliser l’intelligence collective en 3 points

L’intelligence collective, c’est l’ensemble des capacités cognitives d’un groupe résultant des interactions multiples entre ses membres. Les résultats obtenus par l’intelligence de groupe, l’intelligence collective dépassent de loin les résultats obtenus par l’intelligence d’une seule personne. C’est logique et évident !

Tout responsable de groupes humains gagnerait donc à mobiliser l’intelligence collective plutôt qu’à se contenter de s’appuyer sur sa seule intelligence et à n’utiliser que les bras des membres de son équipe.

 

Mais comment mobiliser l’intelligence collective ? Je vous propose de vous en rapprocher en 3 points…

 

1er  point pour mobiliser l’intelligence collective : commencez par vous entourer des bonnes personnes

La 1ère clé pour mobiliser l’intelligence collective, c’est de commencer par vous entourer des bonnes personnes.

C’est vrai, personne ne sait tout, et tout le monde sait quelque chose. Par conséquent, une fois que vous vous entourez d’êtres humains, l’intelligence collective qui en résultera sera toujours meilleure à votre seule intelligence individuelle.

Mais sachez une chose, si vous vous entourez des bonnes personnes, l’intelligence collective qui en résultera sera toujours meilleure à celle qui proviendra d’un groupe composé de « Monsieur-tout-le-monde ».

Commencez donc par vous entourer des bonnes personnes. Les bonnes personnes sont celles qui par leur personnalité, les valeurs qu’elles défendent, leurs capacités et leurs compétences, peuvent amener votre organisation à faire la différence.

 

2ème point pour mobiliser l’intelligence collective : encouragez l’authenticité et les faits

La 2ème clé pour mobiliser l’intelligence collective, c’est d’encourager l’authenticité et les faits. Très souvent, ces deux éléments font très mal. L’authenticité est difficile à assumer, les faits sont durs à avaler.

Accepter qu’une entreprise se trompe de direction depuis 5 ans, c’est dur pour ses dirigeants.

Accepter qu’un État se trompe de stratégie, ce n’est vraiment pas facile à admettre.

Accepter de voir que les chiffres commerciaux de l’entreprise ne sont pas bons, ce n’est pas évident ! C’est plus facile de les ignorer et d’espérer que tout s’arrangera.

Accepter le constat selon lequel les indicateurs sociaux ne sont pas vraiment au vert dans un pays, c’est si dérageant pour les dirigeants politiques !

Accepter l’idée que, dans la famille, l’enfant préféré de tous a des défauts qui nuiront demain à son développement, c’est douloureux.

Mais tant que l’on n’acceptera pas de voir la vérité et les faits en face, les ressources de l’intelligence collective seront exploitées sur de mauvaises bases : celles faites de simulations, d’hypocrisies et d’opinions, tout le contraire de l’authenticité …

En tant que manager, soyez toujours le premier à reconnaître/admettre la vérité et les faits. Montrez à tous que vous les recherchez même s’ils font mal. Encouragez les gens à vous en parler. Promettez-leur que vous ne les sanctionnerez pas pour vous avoir présenté les faits tels qu’ils sont.

Une fois que les faits sont établis, on peut maintenant rassembler l’équipe et en mobiliser l’intelligence collective.

Comment ? C’est là que se trouve la 3ème clé !

  

3ème point pour mobiliser l’intelligence collective : posez les bonnes questions et encouragez le débat sans coercition

Voici la 3ème clé pour mobiliser l’intelligence collective : une fois que vous avez établi la vérité et les faits sur les problèmes de l’organisation, ses défis ou les objectifs qu’elle a à atteindre, rassemblez les membres autour.

Puis, posez les bonnes questions, celles qui feront avancer l’organisation (entreprise, État, famille, groupements religieux, etc.) vers un futur meilleur. Les bonnes questions entraînent les bonnes réponses. C’est d’ailleurs ce qui a fait dire à Albert Einstein : « Si j’avais une heure pour résoudre un problème, et que ma vie en dépendait, je passerais les 55 premières minutes à déterminer la question à poser, et une fois que je l’aurais fait, je pourrais résoudre le problème en 5 minutes ».

Avant de poser les bonnes questions, veillez à encourager les débats en supprimant, tout le temps qu’ils dureront, les rôles hiérarchiques (le chef et ses collaborateurs) à tous les niveaux. Puis, rassurez tout un chacun sur le fait qu’il ne sera pas puni ou méprisé pour avoir dit ce qu’il pense réellement et tenez cette promesse.

Vous évoluerez vers la mobilisation l’intelligence collective, celle qui trouve des solutions synergiques aux problèmes, atteint des objectifs extraordinaires, et développe la famille, la communauté, l’entreprise, la nation, le monde.

 

Voilà donc les 3 clés pour mobiliser l’intelligence collective. Avez-vous des questions, des préoccupations sur ce point ? Merci de nous en faire part dans les commentaires ci-dessous !

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*