La résonance émotionnelle collective, un ingrédient de l’intelligence collective

Depuis un certain nombre d’années, tout le monde vante les mérites de l’intelligence collective. Mais si elle est actuellement mis en avant, l’intelligence collective n’a rien de nouveau. Elle a toujours existé dans les groupes, familles, entreprises, nations, etc, qui ont de tout temps obtenu des résultats extraordinaires.

Sans elle, difficile d’exploiter au maximum les ressources d’une communauté, d’un groupe ; et sans exploitation maximale, pas des résultats extraordinaires…

Plusieurs ingrédients caractérisent l’intelligence collective au sein de votre groupe. L’un d’entre eux ? La résonance émotionnelle collective !

Qu’est-ce que c’est ? Et comment s’en servir pour stimuler l’intelligence émotionnelle collective ? Ce sont des questions auxquelles vous trouverez ci-dessous des réponses !

 

La résonance émotionnelle collective, qu’est-ce que c’est ?

Vous êtes en résonance émotionnelle avec quelqu’un lorsque vous êtes émotionnellement en phase avec lui, lorsque vous êtes émotionnellement sur les mêmes longueurs d’onde que lui, lorsque vous projetez les mêmes émotions que lui.

La résonance émotionnelle collective est donc définie par l’état dans lequel les membres d’un groupe sont émotionnellement en phase.

La résonance émotionnelle collective est un outil de communication très véloce et inconscient entre les territoires  limbiques des cerveaux des êtres humains. Autrement dit, lorsque le cerveau entre en résonance émotionnelle, avant même qu’il n’en soit conscient, il pré-active les programmes neuronaux de décision et musculaires ; ce qui permet à l’être humain de choisir les réactions les plus appropriées.

Il est facile d’en faire l’expérience. Lorsqu’on entre brusquement dans une salle où tout le monde est nerveux et tendu, on ne s’en rend pas compte, mais pour comprendre le contexte, notre corps devient tout à coup nerveux et tendu à son tour, ne serait-ce que l’espace d’une fraction de secondes. C’est mécanique et c’est le rôle de nos neurones miroir. Sans cela, pas d’empathie, pas de possibilité de comprendre le contexte.

De même, lorsqu’on entre dans une salle où tout le monde rit, on a au minimum un rictus jusqu’à se mettre à rire également sans savoir pourquoi ; et ce n’est qu’après avoir ri que l’on demande ce qui fait rire tout le monde…

Dans les deux cas, le cerveau est entré en résonance émotionnelle collective. Dans le premier cas, il a éprouvé de la nervosité. Dans le deuxième cas, il a ressenti de la joie.

Lorsqu’on résonne émotionnellement de la même manière qu’un groupe, on est à même d’en comprendre les membres ; ce qui facilite la fluidité des échanges et le travail en équipe ; ce qui a pour effets de stimuler les leviers de l’intelligence collective.

 

Comment tester la valeur de la résonance émotionnelle collective ?

Pour simuler la résonance émotionnelle collective, vous pouvez commencer par établir un contact visuel avec les personnes avec lesquelles vous voulez entrer en phase. Car le contact oculaire est un prélude efficace au déchiffrage de l’émotion que les autres ressentent.

Ensuite, cherchez à imiter volontairement les expressions faciales de leur visage. Enfin, cherchez à imiter globalement leurs postures et les gestes. C’est la synchronisation…

Une fois que vous avez fait cela, votre cerveau va reconstituer intérieurement l’expérience sensorielle que vous avez faite par le passé de cette même émotion. Vous serez alors préparer à comprendre le ressenti, les émotions, et les sentiments des membres de votre groupe.

Vous allez développer alors une multitude de signaux faciaux inconscients et de gestes qui vont être captés inconsciemment par les autres membres du groupe, et agir sur eux. Même s’il faut un contexte, un sens commun, cela facilitera la résonance émotionnelle collective, mais attention à ne pas vous en servir dans un esprit de jugement et de projection, car ça annulera l’effet ou vous créerez une résonance sceptique car oui, cela fonctionne dans les 2 sens.

 

Voilà quelques éléments pour cet ingrédient de l’intelligence collectivevous pouvez tester avant de la créer grandeur nature… Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous ; et si vous avez d’autres questions ou préoccupations à poser, allez-y, partagez-les avec nous !

 

2 Commentaires

  1. lisa 9 juin 2017 Répondre

    Bonjour,
    Selon vous la résonance émotionnelle collective est elle compatible avec le travail en reseau? Comment stimuler l’intelligence collective à l’heure du numérique ?
    Merci beaucoup pour votre avis.
    Cordialement.
    Lisa

    • Yohann 20 juin 2017 Répondre

      Bonjour Lisa et merci pour votre commentaire qui propose d’enrichir cet article.

      Qu’entendez-vous par travail en réseau ? Si lorsque vous évoquez le travail en réseau, vous entendez le travail collectif, l’article en fait référence. Si vous évoquez le travail à distance et par extension au format numérique, alors on se rend compte que l’on obtient des phénomènes d’intelligence collective semblables à ceux vécu en visu.

      Dans le dernier workshop de notre formation, on utilise volontairement les réseaux sociaux pour prendre conscience de la puissance du digital dans l’intelligence collective : http://academie.odbi.fr/formation/intelligence-collective

      Pour s’en rendre compte tout simplement, même si vous ne fréquentez pas ces sites tout comme moi, 😉 , il est facile d’imaginer des personnes vibrer au diapason ou pas sur les sites de rencontre tels que meetic ou encore des outils de communication tel que slack !!

      Les mécanismes qui permettent la résonance sont identiques, même s’il y a une part d’interprétation un peu plus importante à distance…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*